Liberté de création

Nous avions déjà assemblé de nombreux dessins, après plusieurs étapes successives de travail individuel puis collectif.

nappe centre web

Je proposai au groupe de participants de réaliser un pourtour pour finaliser notre travail. Le groupe approuve et chacun se met à envisager des solutions qui toutes visent à déterminer un procédé commun (rayures ou autres). Nous avions une quinzaine de mètres linéaires à réaliser.
Plutôt que de donner une consigne définie, je préférais m’appuyer sur la capacité des groupes à développer un imaginaire commun. Je proposai alors :

« Si nous faisons tous la même chose tout au long de ces 15 m, nous allons très certainement nous ennuyer. Je propose donc que chacun peigne des éléments qui lui semblent devoir aller avec ce qui est déjà fait. »

Quand le nombre d’éléments nécessaires pour le pourtour ont été réalisés, nous nous sommes tous assis autour des éléments assemblés, et quelqu’un a commencé à disposer les pièces du pourtour, dans un ordre qui lui semblait convenir. Quand elle s’est assise, une seconde personne s’est levée et a fait les modifications qu’elle jugeait nécessaires. Chacun tour à tour a modifié la disposition des éléments jusqu’à ce que nous arrivions à un consensus. Nous avons ensuite souligné à l’or les motifs de tous les dessins du pourtour.

La nappe de Noël.
La nappe de Noël.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>